5 raisons bonnes raisons pour investir dans les mines au Burkina au Burkina

1

Le Burkina Faso au cœur de l’Afrique Occidentale et au carrefour de pays aux potentialités minières

Tout comme Ouagadougou sa capitale qui figure à son cœur, le Burkina Faso, pays au climat non austère se trouve au cœur des Etats ouest-africains dont le potentiel minier n’est pas à négliger. S’installer au Burkina offre non seulement l’avantage de faire de bonnes affaires sur des substances de mines et de carrières mais donne la possibilité à tout investisseur de résider à équidistance de la Guinée (pays du fer et de la bauxite) et du Niger (plateforme pétrolière et d’uranium). Le Burkina est aussi à équidistance du Libéria (pays de diamant) et du Maroc (pays leader en exploitation de phosphate et de cobalt). Résider au Burkina, c’est avoir les Etats miniers d’Afrique de l’Ouest et du Nord à sa portée sans oublier que Ouagadougou, ville siège de l’UEMOA et du CILSS est une plaque tournante desservie par de nombreuses compagnies aériennes.

2

Une stabilité de plus de 20 ans grâce à un socle politique et sécuritaire fort

L’une des plus grandes richesses du Burkina Faso demeure sa stabilité dans un contexte mondial marqué par des extrémismes violents.  En prime à cette stabilité, le gouvernement a mis en place l’Office National de Sécurisation des Sites Miniers (ONASSIM), une force mixte de défense et de sécurité qui joue correctement sa partition dans la sécurisation des sites et des investisseurs miniers.

3

Un secteur minier en pleine croissance

au regard des facilités accordées aux investisseurs, l’octroi des permis d’exploration et d’exploitation connaît un rythme accéléré avec un effet d’entrainement sur les recettes d’exportation qui évoluent positivement.

4

Le Burkina Faso élevé au rang des pays conformes à l’ITIE

après avoir satisfait les exigences dictées par les normes internationales de bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des ressources naturelles, le Burkina Faso a été élevé, le 27 février 2013, au rang des pays conformes à l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

5

De réelles perspectives d’avenir pour le secteur minier

pour conforter le secteur des mines dans sa position de locomotive de l’économie burkinabè, le gouvernement dans le cadre du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES), envisage des perspectives qui participent d’une amélioration du climat des affaires et des conditions d’exploration et d’exploitation. Les principales actions envisagées sont : des réformes macro-économiques pour garantir et renforcer la libre circulation des personnes et des biens, le parachèvement des textes d’application du Code minier pour sécuriser les conventions en cours et en vue, la modernisation du cadastre minier pour mieux servir les investisseurs, l’amélioration de l’information géologique par la couverture du pays en cartes géophysiques 1/200 000e

Fermer le menu